Mars 1458

Aller en bas

Mars  1458 Empty Mars 1458

Message  Admin le Mer 24 Mar - 16:24


"Voter aux Ducales ? Mais ça sert à rien, ce sont tous les mêmes !"

Le Rassemblement Populaire de Bourgogne, depuis de nombreux mois maintenant, est clairement en situation d'opposant aux partis majoritaires. Nous nous élevons avec force, et parfois avec succès, contre les décisions les plus absurdes que certains veulent faire passer, et contre les erreurs grossières de gestion qui ont fait gaspiller tant d'argent ces derniers mois. Et, en la matière, nous avons été gâtés : pas moins de trois catastrophes minières* en à peine 8 mois, des textes douteux sur le sens de la citoyenneté bourguignonne...
Et aujourd'hui, les mêmes qui commettent ces erreurs depuis 4 mandats vous invitent à désirer l'impossible ? Mais de qui se moquent-ils donc ?

Certains doutent encore que nous mettons toute notre énergie à agir en faveur de tous les bourguignons, et notamment des plus fragiles, plutôt qu'au service d'intérêts particuliers ? Non, nous ne sommes pas "comme les autres", et c'est ce que nous allons tenter de vous montrer !

* Et il faut être conscient que, lors d'une catastrophe minière, les plus fragiles sont doublement touchés : ils ne peuvent plus, à cause des fermetures, trouver l'emploi qui leur est pourtant essentiel, et le Duché vient prélever, au travers des impôts, les sommes nécessaires à réparer les erreurs. C'est la raison pour laquelle, lorsque l'on prétend être attentif aux plus démunis, il faut commencer par faire preuve de la plus grande rigueur dans la gestion des mines !

"De toute façon, à quoi me sert le Conseil Ducal, dans ma vie de tous les jours ?"

Voilà l'une des questions auxquelles nous voulons nous attaquer. Nous ne voulons plus être seulement ceux qui se battent contre les mauvais choix, mais bien ceux qui participent aux décisions d'avenir. Car nous avons une vision pour la Bourgogne, celle d'un Duché dans lequel chacun peut faire ses propres choix, sans être regardé de travers (alors qu'aujourd'hui, lorsque vous "sortez du cadre", vous êtes vite en position de paria), celle d'un Duché dans lequel chacun puisse bénéficier des mêmes chances, d'où qu'il vienne (alors que les bonnes places sont aujourd'hui confisquées par un petit groupe qui s'auto-entretient dans ses convictions hégémoniques).

"Alors il fait quoi pour moi, le Conseil Ducal ?"

- La première chose que peut faire un Conseil Ducal, c'est assurer une gestion saine du Duché. Parce que les erreurs commises, ce sont toujours les mêmes qui les payent : NOUS TOUS ! C'est pour cela que nous réclamons, depuis toujours, que le Conseiller au Commerce, le Conseiller aux Mines, bref, que les postes économiques essentiels soient attribués à des personnes choisies pour leurs compétences, et pas par copinage ! L'économie n'est (heureusement) pas tout, mais il s'agit d'un sujet trop important pour être pris par dessus la jambe !
Donc un Conseil Ducal bien géré va d'abord vous éviter de voir gaspillé l'argent si difficilement gagné !

- Votre préoccupation de tous les jours, c'est de pouvoir manger et travailler. Pour cela, il est essentiel que les marchés soient fluides. Là aussi, le Conseil Ducal a un rôle à jouer, notamment en développant les exportations. Nous avons en Bourgogne, par exemple, une richesse qui doit absolument être développée : nos vins d'exception ! Nous voulons créer et développer l'Office des Vins de Bourgogne, qui sera chargé, en liaison avec les marchands ambulants et la flotte de Bourgogne (qui, pour l'instant, reste essentiellement à quai, malgré les belles déclarations d'intention lors des dernières élections, qu'on allait voir ce qu'on allait voir...), de développer leur exportation, à la fois en stimulant la demande (avec l'organisation de manifestations de prestige dans les autres Duchés, et en faisant connaître les spécificités de nos produits), et en assurant le suivi de l'offre. Et si le commerce du vin s'accroit, c'est toute l'économie qui en bénéficiera : vignerons, charpentiers, forgerons, cavistes d'abord, mais, grâce à l'augmentation de leur niveau de vie, cela rejaillira sur nous tous !
Toutes les marchandises, naturellement, méritent d'être exportées, mais cet exemple est emblématique : nous avons l'opportunité de hisser notre production viticole, unique dans le monde, à un niveau de prestige qui bénéficiera à tous. S'y atteler, c'est aussi préparer l'avenir de tous !

- Pour vendre vos denrées, et acheter celles dont vous avez besoin, il est essentiel que le commerce soit organisé correctement. Or, on sait depuis plusieurs mois maintenant que la Foire Ducale est appelée à disparaître. Pourtant, qu'est-ce qui a été fait, ces derniers mois, pour pallier à cette évolution ?
Le port ? Le premier bateau, terminé depuis janvier, a fini par réaliser son voyage inaugural tout récemment !
Les marchands ambulants ? Les mêmes qui vous parlent de désirer l'impossible ont fini par avancer à petits pas, mais après combien de mois perdus ?
Les charrettes ? Aucun programme d'investissement n'a été défini !
Le RPB veut contribuer à ce que des infrastructures de transports adaptées soient mises en place, afin d'assurer les échanges à l'avenir : pour avoir une chance d'obtenir le possible, il faut au moins se donner la peine d'essayer...

- Le Conseil Ducal doit également permettre à tous les bourguignons de se sentir en sécurité. Le cas de Tonnerre nous a fait beaucoup réfléchir : voir des habitants se mobiliser parce qu'ils avaient peur que leur mairie ne tombe entre de mauvaises mains ne pouvait pas nous laisser indifférents. Pourtant, nous dira-t-on, Madame la Duchesse avait raison d'attendre : il ne s'est rien passé. C'est vrai... mais si le Conseil avait des informations qui lui permettait de considérer que la menace restait limitée, ce n'était pas le cas des Tonnerrois !
C'est pourquoi nous proposons de mettre sur pied un système de sécurité civile dans chaque ville de Bourgogne, avec, dans chaque mairie, une structure organisée autour du maire et du tribun (ou, si ce n'est pas possible, autour d'au moins deux personnes), tenant à jour des listes de volontaires et les moyens de les contacter, afin de pouvoir parer au plus pressé. Ainsi, chacun saura ce qu'il a à faire en cas d'alerte, et une procédure sera établie pour faire face aux situations les plus courantes. Les événements récents démontrent abondamment qu'il faut être prêt, car les brigands, eux, ne se contentent pas de rêver : ils agissent !

"Justice ? Mais de quelle justice parlent-ils ?"

Depuis plusieurs mois, les bourguignons ont perdu confiance en leur justice. Pour preuve, l'augmentation très sensible du nombre d'affaires jugées portées devant la Cour d'Appel des Royaumes, et, surtout, l'augmentation tout aussi sensible du nombre de jugements cassés par cette institution !
Au point que certains, au Conseil Ducal, avaient émis l'idée de ne plus reconnaître la Cour d'Appel, ce qui avait fait écho jusqu'à l'Assemblée. Ils avaient, sans doute, oublié au passage que cela revenait à adopter, vis-à-vis du Roi de France, une position difficilement tenable...
Nous ne voulons pas d'une justice contrôlée, manipulée, au service des puissants. Et pour cela, il faut en revenir aux bases : le Codex. Chacun, naturellement, redit à chaque occasion qu'il faut le dépoussiérer, et, heureusement, Messire Umondel a fait avancer certains dossiers... Pourtant, des faits récents montrent que l'arbitraire reste de mise : certains continuent à essayer de se servir de l'institution pour se débarrasser d'adversaires politiques, quitte, pour cela, à nier l'évidence des témoignages !
Ce grand chantier, le RPB entend le mener avec en tête un objectif : que la Justice ne soit pas seulement le nom d'une institution, mais qu'elle existe dans les faits... et pour tous les bourguignons !

"La diplomatie ? Des nobles qui discutent entre eux..."

Eh bien non, la diplomatie, ce ne sont pas seulement des nobles qui discutent entre eux de choses qui ne vous concernent pas... A moins que vous considériez que votre vie ou votre argent ne vous concernent pas ? Ne nous faites pas peur, de grâce...
Car de quoi est-il question, dans les grands accords diplomatiques ? De la guerre ou de l'économie ! C'est à dire de savoir à quoi seront employés les soldats du Duché en cas de crise (seront-ils envoyés en Bretagne ? Seront-ils payés (et ne croyez pas qu'il s'agisse là d'une question de pure forme : les vétérans de Bretagne n'ont, aux dernières nouvelles, toujours pas été payés en totalité... le Duché a préféré employer l'argent à d'autres choses : peut être à financer des choses impossibles ?) ? Donneront-ils leur vie, le cas échéant, pour une cause juste ?). C'est à dire de savoir comment seront employées les ressources que vous fabriquez... ou même de savoir si vous trouverez un débouché pour les vendre ! C'est la raison pour laquelle vous ne pouvez pas vous contenter de considérer que la diplomatie, ce n'est pas pour vous !

Les autres points de notre programme :

- Maintien des bilans hebdomadaires pour le pôle économique et mise en place de bilans bimensuels pour le reste du Conseil avec demande aux Conseillers d'expliquer leurs chiffres par des phrases simples et claires
- Création de la Compagnie Ducale de Navigation, chargée d'assurer l'animation de la flotte, pas seulement de nommer un Amiral
- Détermination d'une politique diplomatique claire et précise : faire le ménage dans les traités existants, entamer des négociations sur la base des axes principaux retenus
- Débat au pôle judiciaire sur la prescription
- Elaboration d'un plan d'action "anti-brigands", permettant de gérer plus efficacement les attaques, en associant les forces locales, les forces Ducales et l'Ost
- Organisation d'une véritable table ronde à mi-mandat, pour permettre des échanges avec les bourguignons
Admin
Admin
Admin

Messages : 49
Date d'inscription : 22/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://rpb1.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum